Accéder à la navigation Accéder au contenu principal

Un chercheur sachant chercher doit savoir chercher en sa chair(e).

Chaires

Les Chaires témoignent de la volonté d’entreprises du secteur de se positionner durablement au cœur de l’enseignement et de la recherche, dans les domaines d’expertise portés par le corps enseignant de l’Institut Français de la Mode.

L’Institut Français de la Mode propose plusieurs types de chaires, en fonction du souhait de l’entreprise :

  • Les chaires de recherche sont consacrées à un domaine de recherche spécifique. Elles donnent les moyens à un professeur titulaire de développer ses recherches et permettent à l’entreprise d’être associée à ses publications.
  • Les chaires d’enseignement marquent la volonté de l’entreprise d’être visible auprès des étudiants et de s’inscrire dans une démarche de création de cours ou de modules.
  • Enfin, une entreprise peut décider de financer une chaire de recherche et d’enseignement qui réunit les deux objectifs de l’entreprise, à savoir d’être associée aux travaux de recherche du professeur et de participer à son enseignement.

Première Vision

Première Vision SA, leader international des salons professionnels pour les industries de la mode, et l'Institut Français de la Mode se sont associés en 2016 pour créer une Chaire ayant pour objectif la production d'une recherche de haut niveau sur l'économie des matières créatives pour la mode.

Les activités de recherche de cette Chaire, créée pour une durée de 3 ans, portent sur l'élaboration d'un indicateur économique international de l'activité des matières - tissus et cuir - pour la mode créative ; sur l'analyse de l'évolution conjoncturelle de l'industrie ; et sur la conduite d'études spécifiques.

Depuis plusieurs années, l'Institut Français de la Mode et Première Vision collaborent et nourrissent ensemble des réflexions sur les mutations des marchés (changement des comportements de consommation dans la mode masculine, montée de la co-traitance vis-à-vis de la sous-traitance, évolution du calendrier des achats de tissus...).

Forts de cette expérience, l'Institut Français de la Mode et Première Vision ont décidé de concentrer dans un premier temps les travaux de cette Chaire sur deux axes :

  • Élaboration d'un Indicateur Première Vision-Institut Français de la Mode permettant de mieux mesurer le poids des textiles à forte valeur ajoutée, en reflétant l'ensemble des métiers des exposants de Première Vision et plus particulièrement le tissage, le cuir et la confection de vêtements. Grâce à ce baromètre annuel et au soutien de l'Institut Français de la Mode, Première Vision est en mesure d'établir un indice d'observation et l'évaluation de l'activité de l'industrie de la mode créative.
    Pour les exposants de Première Vision, et pour toutes les entreprises créatrices de matières à forte valeur ajoutée, le baromètre Première Vision permet de connaître l'évolution du secteur mode haut de gamme et créatif. Un moyen également pour les professionnels de se comparer et de se situer chaque année en rapport à cet indice de l'industrie créative.
  • Recherche sur les pratiques et la dynamique du sourcing, qui permet de comprendre la répartition et l'évolution des flux d'importation d'habillement / maroquinerie au niveau mondial, d'analyser l'évolution des prix, ainsi que la répartition et l'évolution des approvisionnements. La Chaire organise régulièrement des séminaires sur le sourcing à l'occasion des salons de Première Vision Paris.

La Chaire Première Vision est dirigée par Gildas Minvielle, Directeur de l'Observatoire économique et Professeur à l'Institut Français de la Mode.

Gildas Minvielle — Directeur de l'Observatoire Economique