Accéder à la navigation Accéder au contenu principal

Khémaïs Ben Lakhdar.

Corps professoral

Khémaïs Ben Lakhdar

Histoire de la mode

Chargé de cours, Doctorant à Paris-1 Sorbonne

Domaines de recherche

  • histoire de la mode
  • orientalisme
  • culture matérielle
  • études postcoloniales et décoloniales
  • appropriation culturelle

Mes recherches portent sur l’analyse des rapports entre Haute Couture et exotisme, orientalisme et ethnographie. Je travaille sur les relations qui existent entre les empires coloniaux européens et la mode orientale pendant la Belle Époque et les Années Folles. Centrée sur la méthodologie des cultures matérielles et des Postcolonial Studies, ma recherche a pour but d’établir des liens précis entre le travail de créateurs de mode tels que Paul Poiret, Vitali Babani, Fortuny, Callot Sœurs et les nombreux systèmes décoratifs d’Orient (Inde, Maghreb et Moyen Orient). Doctorat (en cours) en histoire de l'art, Paris 1 Panthéon-Sorbonne : « La mode orientale et orientaliste à Paris au passage du XXe siècle (1860-1925) »

CV

  • Lauréat de la bourse recherche 2021-2022 du Fonds de Dotation Maison Mode Méditerranée
  • Master de Muséologie et d’Histoire de l’Art, Ecole du Louvre, Spécialité Histoire de la Mode et du Costume. Sujet de mémoire : « Paul Poiret l’Orientaliste : un exotisme en question », Directeur de mémoire : Denis Bruna
  • Master 2 Recherches en Histoire de l'Art, Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Spécialité Histoire de la Mode. Sujet de mémoire : « Les Mille et Une Russie d’Yves Saint Laurent. La collection Automne/Hiver 1976.» - Directeur de mémoire : Pascal Rousseau.

Publications

Articles

Khémais Ben Lakhdar, « Le sarouel contre le pantalon de harem. De l’Orient à l’Occident, une histoire culottée des femmes à la Belle Époque », dans Pièce Détachée. La revue qui déshabille le vêtement, vol. Le pantalon, n°2, 2019, pp. 52-56.
Khémais Ben Lakhdar, « La chemise dans les cultures vestimentaires orientales », dans Pièce Détachée. La revue qui déshabille le vêtement, vol. La chemise, n°3, 2020, pp. 64-67.