Accéder à la navigation Accéder au contenu principal

Nouvel ouvrage : Mémoires de mode de Didier Grumbach.

Toutes les actualités

Nouvel ouvrage : Mémoires de mode de Didier Grumbach

© Yann Rabanier / Modds

Arrivé dans la mode âgé d’à peine vingt ans au milieu des années 50, Didier Grumbach aura au long de sa carrière largement participé aux grandes évolutions de ce métier, de l’éclosion du prêt-à-porter des couturiers à l’internationalisation des marques ou à l’émergence des créateurs, et dont témoignent des succès aussi éclatants que ceux de Mendès, Saint Laurent rive gauche ou Thierry Mugler.

En homme de projets, il a dans le même mouvement créé ou soutenu nombre de passerelles entre entrepreneuriat et création – Créateurs & Industriels dans les années 1970 ou Mode & Finance dans les années 2000 – et joué un rôle central dans des instances telles que l’Institut français de la mode, le festival international de mode et de photographie d’Hyères ou la Fédération de la haute couture et de la mode. Témoignage d’un homme de son siècle, d’une enfance bousculée par la guerre à la volonté de faire bouger les lignes et de transmettre, ce nouvel ouvrage publié par les éditions IFM-Regard dessine également le portrait d’un homme de culture, passionné par le talent et ses formes, de la mode à l’art contemporain.

A propos de Didier Grumbach

Didier Grumbach, avocat de formation, intègre l‘entreprise familiale de confection, C. Mendès, dès 1954. Rapidement spécialisée dans le prêt-à-porter des couturiers, Mendès initie sous son impulsion l’internationalisation des marques de couture, particulièrement aux États-Unis où il créée la première filiale de distribution dédiée à la mode française. En 1966, il fonde à égalité avec Yves Saint Laurent et Pierre Bergé la ligne Saint Laurent rive gauche, créant à cette occasion le premier réseau international de boutiques de luxe en franchise. Il lance ensuite à partir de 1973 le projet Créateurs et Industriel – plateforme de lancement des nouvelles marques créatives – pour ensuite s’associer à Thierry Mugler, dont il assure le développement jusqu’en 1998. Il devient la même année président de la Fédération de la haute couture et de la mode tout en continuant d'accompagner nombre de projets clefs tels l’Institut français de la mode, le fonds Mode et finance ou encore le Festival international de mode et de photographie d’Hyères.

En savoir plus

Publié le .

© Yann Rabanier / Modds