Accéder à la navigation Accéder au contenu principal

Lancement de la « Chaire Sustainability IFM – Kering ».

Toutes les actualités

Lancement de la « Chaire Sustainability IFM – Kering »

© Jean-Luc Perréard

L’Institut Français de la Mode (IFM) a inauguré ce jour la « Chaire Sustainability IFM – Kering », en présence de François-Henri Pinault, Président-Directeur Général de Kering et Xavier Romatet, Directeur Général de l'IFM.

La Chaire a pour objectif de créer un pôle de recherche et d’enseignement de haut niveau dans le secteur de la mode, en intégrant l’ensemble des aspects du développement durable et de la RSE.

Elle est placée sous la direction de Madame Andrée-Anne Lemieux, docteur en génie industriel et professeur en charge de l’ensemble des initiatives liées au développement durable au sein de l’Institut Français de la Mode. Cette Chaire axera ses travaux de recherche scientifique sur un champ large de thématiques liées au développement durable, allant de la traçabilité à la mesure en passant par les business models éco-responsables. Les aspects de l’écologie de la création seront également étudiés afin d’identifier les moyens permettant aux équipes créatives de développer une culture écologique et de proposer de nouvelles offres créatives durables à forte attractivité, tout en mettant au point des outils de mesure et d’appropriation des enjeux environnementaux et sociaux.

« La Chaire Sustainability IFM - Kering fait partie intégrante de la stratégie de l’Institut Français de la Mode, en permettant aux étudiants d’acquérir une compréhension à 360° des enjeux du développement durable, afin qu’ils participent en tant que futurs professionnels à la transformation du secteur », a déclaré Xavier Romatet, Directeur Général de l’Institut Français de la Mode.

Les travaux de recherche de la Chaire incluront l’encadrement de doctorants sur des thèses universitaires, la contribution à des publications scientifiques et la participation à des colloques en relation avec le programme et les problématiques de la Chaire.

Des modules de formation dédiés à la mode responsable (prêt-à-porter, chaussures, maroquinerie, accessoires et joaillerie) seront développés pour les formations allant du CAP au Bac+5 en création, management, et savoir-faire ainsi que pour la formation continue aux entreprises. Une pédagogie active permettra d’aborder le développement durable à travers les aspects environnementaux, sociaux et sociétaux relatifs aux modèles économiques, aux processus d'approvisionnement, aux innovations, aux matières, aux processus de fabrication, aux consommateurs…

« La recherche et l’éducation jouent un rôle fondamental dans le changement des pratiques et des modèles du secteur de la mode. Chez Kering, ce sont des axes clés de notre stratégie de développement durable car nous pensons qu’il est de notre devoir, en tant que groupe de Luxe, de s’adresser aux générations qui feront la mode de demain. Je suis heureuse que Kering s’associe à l’IFM pour la création d’une Chaire dédiée au développement durable et je suis convaincue que les travaux de recherche qui en résulteront sauront trouver une application concrète pour contribuer à transformer notre secteur », a commenté Marie-Claire Daveu, directrice du développement durable et des relations institutionnelles internationales de Kering.

A propos d’Andrée-Anne Lemieux

Diplômée d’un PhD de Polytechnique Montréal et titulaire d’un Doctorat en Génie industriel de l'ENSAM, Andrée-Anne Lemieux a consacré sa thèse à la transformation et l’innovation par le lean management et l’agilité dans le secteur de la mode et du luxe.

Après 15 ans d'expérience à des postes de direction opérationnelle de développement de produits, d’achat, de marketing et de retail dans l’industrie de la mode et du luxe
(Cartier, Ogilvy, Jones New York, Nine West, ...), Andrée-Anne Lemieux dispose d’une vision du business à 360 degrés. Elle se consacre aujourd’hui à l’enseignement supérieur et à la recherche à L’Institut Français de la Mode sur les thématiques du développement durable et de la responsabilité sociale des entreprises (RSE) de la mode et du luxe.

Publié le .

© Jean-Luc Perréard